par

Nous avons tous déjà entendu parler des animaux fuyants juste avant les catastrophes naturelles ou réagissants un instant avant un accident. Ils sont, nous ne savons pas vraiment pourquoi, plus sensibles que les hommes. Ondes, instinct animal, vision, … Nul n’en connait la raison mais ils ressentent les choses avant nous. Malheureusement lorsqu’il s’agit de percevoir le mal-être de notre planète, il en va de même !

La communauté scientifique a pu observer des transformations et des signes de mutation chez certaines espèces. Comme un signal d’alerte qui devrait nous interpeler et nous donner à penser sur les dégâts irréparables que nous infligeons à la terre, à l’écosystème. Voici quelques races qui supportent encore moins ces dégradations et qui montrent des changements inquiétants.


L'Ours Blanc souffre du réchauffement climatique - Nounours est à l'eau !

L’ours blanc est comme un symbole de l’effet sur la faune des changements climatiques. Dès 2008 il a rejoint d’autres camarades dans la liste des animaux en dangers, avec des prédictions d’extinction prévues pour 2075. La communauté scientifique s’accorde en tout cas pour prévoir une diminution de 50% des ours polaires d’ici 2050. La raison principale de cette mise en danger étant la diminution des étendues de glace, réduisant ainsi leurs surfaces de chasse. Ce phénomène les obligeant également à nager beaucoup plus longtemps pour atteindre de nouvelles terres et les poussant à l'épuisement. Animal emblématique de la fonte des Iceberg, il y a pourtant bien d’autres exemples


L'abeille atteinte du syndrôme de "désorde mortel dans la colonie" - BZZZZZzzzzzzz xxx

The Times magazine leur a consacré 6 pages dans leur numéro d’été l’année dernière ; les abeilles sont un bienfait pour l’agriculture et malheureusement, elles souffrent. Plus d’un tiers des abeilles butineuses des U.S sont mortes ou ont disparu l’hiver dernier. Elles patiraient (en traduction française) d’un « désordre mortel dans la colonie » qui décime cette espèce depuis 2006.

Personne n’arrive réellement à se mettre d’accord : certains parlent de la qualité du pollen, d’autres des pesticides … Pour citer The Time : “Ce qui est vraiment effrayant c’est la peur que cela puisse être un signe de ce qui nous attend, un symbole que quelque chose va profondément mal dans le monde qui nous entoure ». Franchement flippant …

 


Les Grenouilles sont en pleine mutation - Coaaaa ?

Nous connaissons tous la théorie de Charles Darwin selon laquelle, la vie vient de l’eau. Et bien pour lui et d’autres, la grenouille est l’un des maillons de cette supposée évolution donnant finalement vie à l’être humain ! Qu'elle riche idée ...

Pas de quoi être fier, nous ne lui rendons pas. Elles sont sujettes à de fortes mutations (multiplication des sexes, organes manquants, …) et à une baisse du nombre de grenouilles dans le monde de manière globale et plus particulièrement au Chili et en Argentine qui sont ses habitats naturels. Un documentaire « Frogs : The Thin Green Line » a démontré qu’elles disparaissaient dramatiquement dans une quantité alarmante. La cause principale, encore une fois, serait les pesticides, les fertilisants et les hormones. 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires